Pourquoi Aniela Mieko ?

La question m’a souvent été posée, car le nom sort de l’ordinaire. En fait, lorsque l’on se lance en affaire il y a des éléments simples à mettre en place au début; le pourquoi, le comment et le qui. C’est souvent ce dernier élément qui est compliqué, car il faut qu’il soit reconnaissable, retenable et en lien avec notre mission, mais il doit aussi nous ressembler et/ou avoir un lien direct avec nous.

Aniela, c’était le prénom de ma grand-mère. Originaire de la Pologne, elle a quitté son pays dans les années 30 pour trouver un avenir meilleur à l’étranger, suivant les conseils de sa sœur. Femme forte, mais introvertie du haut de ses 3’3”, elle prenait plaisir à s’occuper de ses plantes, de son jardin, mais surtout elle adorait cuisiner; j’ai encore des souvenirs des pâtisseries qu’elle faisait! Je la regardais faire ses brioches le bout du menton accoté sur sa table de cuisine formica bleu pastel. Toutefois, mes meilleurs souvenirs sont ceux passés à ses côtés sous son grand cerisier, en été, à apprendre à coudre.
C’était calme, doux, la lumière jouant dans les feuilles de cerisier.

Mieko, c’est un prénom japonais. Depuis que je suis toute petite, j’adore le Japon. Je trouve ce pays fascinant, déroutant, inspirant. J’aime beaucoup la façon qu’ils ont de présenter la nourriture, mais plus particulièrement leur rapport au textile. C’est fou les motifs, l’agencement qu’ils font parfois, toutes ces petites choses en textile qui ornent leur quotidien. Si vous ne l’aviez pas vu passer, voici un reportage sur une designer japonaise qui fabrique du tissu à partir de bananiers : http://urlz.fr/7Tqv

Ainsi, je trouve que le mélange des deux me représente bien, par la filiation qu’implique le prénom de ma grand-mère et par la petite touche exotique, atypique représentant pas mal mes goûts personnels! Et puis autant « Aniela » que « Mieko » représente l’idée de l’ancien et du moderne; ou le vintage modernisé si vous préférez. Les façons de faire ma grand-mère continuent de vivre en moi d’une certaine façon, et le Japon, pour y être allée plusieurs fois je peux vous le dire, ils savent très bien mélanger l’ultra moderne avec leur patrimoine historique.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.